Banniere-392x72-BR

Vendredi dernier, le Conseil Municipal de Chelles a été interrompu par des membres de l’association qui gère la Mosquée des Coudreaux. Ces derniers sont venus demander des explications au Maire sur le projet d’agrandissement de la Mosquée qui a pris du retard.

Il ne s’agit pas d’un simple incident, mais d’un malaise révélateur de la gestion de notre commune par une équipe qui détient tous les pouvoirs depuis 18 ans.

Il me tient à cœur de rappeler certains principes indispensables.

Le respect de nos institutions est une condition essentielle au bon fonctionnement de notre démocratie

Les lois de la République protègent nos institutions délibératives, en  garantissant leur indépendance et leur liberté d’action. Ainsi, si la séance du conseil municipal est publique, les citoyens présents n’ont pas le droit d’interrompre les travaux de l’assemblée. Les élus ne doivent subir aucune pression extérieure.

Le Conseil Municipal est le lieu de l’expression de la démocratie locale, où les élus municipaux en tant que représentants des habitants de notre ville, sont chargés de gérer les affaires de la commune.

C’est pour cette raison que, je désapprouve avec la plus grande force les entraves au bon déroulement du conseil municipal de Chelles.

Les élus doivent faire preuve de responsabilité et de sincérité

Le Président de l’association qui gère la Mosquée a rappelé publiquement lors du conseil municipal, que l’équipe municipale sortante s’était engagée à favoriser l’agrandissement de la Mosquée lors de la dernière campagne électorale pour les municipales de mars 2008.

Les habitants concernés, qui avaient alors visiblement contribué à la réélection de la municipalité de gauche, se sont donc sentis trahis suites aux promesses non suivi d’effets.

La municipalité est donc aujourd’hui victime de sa propre politique, alors que je suis convaincu que le rôle du Maire et des élus n’est pas de promettre à des fins électoralistes mais d’être au plus près de ses habitants, pour trouver des solutions à leurs problèmes et bâtir des projets ensemble pour l’intérêt général.

La gestion d’une ville nécessite d’être à l’écoute de chacun

Je veux rappeler que le Maire avait refusé d’accorder la parole à un groupe de parents d’élèves mécontents de l’application précipitée de la réforme des rythmes scolaires lors du précédent conseil, estimant que les réunions de concertation devaient avoir lieu en dehors du conseil municipal !

Pour la municipalité, il y a donc deux poids, deux mesures. En effet, les parents d’élèves n’ont pas été écoutés, les représentants de la Mosquée, eux l’ont été.

Ces agissements nuisent finalement à la cause défendue, affaiblissent l’autorité de nos institutions et font monter les tensions inutilement.

Dans un souci d’apaisement et pour faire en sorte que ce genre d’injustice ne se reproduise, le groupe UMP au conseil municipal, par la voix d’Hubert PIPARD, a proposé d’encadrer avec précision, justice et équité les demandes des habitants à être entendu par tous les élus municipaux (majorité et opposition), en dehors de la session du Conseil municipal. Le maire a refusé cette proposition de l’opposition UMP, prétextant que l’organisation de réunions publiques suffisait amplement !

Cette réaction nous renvoie donc une nouvelle fois à la mauvaise gestion par la municipalité des demandes et préoccupations de ses administrés.

La défense de la laïcité est essentielle pour bien vivre ensemble et permettre un dialogue apaisé

Enfin, en tant que républicain, ouvert au dialogue, attaché au principe fondamental de la laïcité,  je considère que la religion véhicule avant tout un message de tolérance, de partage et de respect. Chacun doit pouvoir exercer son culte dans les meilleures conditions possibles, dans le respect des autres citoyens croyants ou non.

Je souhaite donc que la ville de Chelles soit exemplaire dans le dialogue et le débat avec toutes les religions dans le respect strict de la laïcité et des lois de la République.

lien sur le site internet : http://www.vivreachelles.fr/2013/09/pour-une-democratie-apaisee-a-chelles/

Brice RABASTE
Candidat aux élections municipales à Chelles
b.rabaste@vivreachelles.fr
07 77 81 11 26