Guy GeoffroyLa chronique quotidienne du député Guy GEOFFROY
Mercredi 22 janvier 2014


"L'HYPOCRISIE, SECONDE NATURE DES SOCIALISTES"



Ce 22 janvier restera pour moi une date particulièrement cruelle pour le respect et l'équilibre de nos institutions.

À l'heure où j'écris, la séance publique de l'Assemblée est consacrée à un débat surréaliste sur une proposition de loi constitutionnelle du groupe socialiste visant à permettre la ratification de la "Charte européenne des langues régionales ou minoritaires".


Et ce débat est mené avec "l'accord" du gouvernement alors que tout le monde sait que cette révision n'ira pas à son terme, puisque, s'agissant d'une proposition de loi constitutionnelle, elle doit obligatoirement pour devenir définitive être soumise au référendum, ce que le Président de la République se refuse à faire.

Ainsi François Hollande laisse-t-il son gouvernement soutenir un texte qui a comme objectif de mettre en œuvre un de ses engagements tout en faisant en sorte que la procédure n'aille pas à son terme.....

Sommet difficilement égalable de l'hypocrisie !

Et pourtant, dans l'après-midi, la gauche avait déjà battu le record de l'hypocrisie en votant la loi paraît-il si attendue par le peuple visant à interdire à un parlementaire d'exercer conjointement une fonction exécutive locale.

Hypocrisie quand on prétend que cette interdiction permettra aux parlementaires d'exercer, enfin !!!, pleinement leur mission.....
...alors qu'un député pourra continuer à être également Conseiller Régional ou Général d'une grande Région ou d'un grand Département mais qu'il ne pourra plus être maire-adjoint d'une commune de 50 habitants......!!!!

Hypocrisie quand on sait que l'immense majorité des parlementaires socialistes cumulards sont des parjures, puisque s'étant engagés à renoncer au cumul dès leur élection en 2012, ils ne l'ont pas fait et....qu'ils ont voté un texte repoussant à 2017 le moment de respecter leur parole....!!!!

Hypocrisie puisque plus de la moitié de ceux qui ont voté aujourd'hui, la main sur le cœur, la fin du cumul sont candidats, dans deux mois, aux élections municipales.....!!!

Hypocrisie quand on sait qu'un grand nombre de ces héros de la "République sans cumul" brûlent quotidiennement des cierges pour que l'alternance probable de 2017 permette que soit au moins maintenue la tradition française, si féconde dans un pays si unitaire mais si prompt à transformer la diversité en division, du député-maire symbole de la capacité de nos territoires à conjuguer leurs atouts avec l'intérêt national.

Ce 22 janvier, les socialistes auront créé la République des apparatchiks et inventé la révision constitutionnelle fictive.

Le général de Gaulle doit bien tempêter devant tant d'inconséquence !

Ce 22 janvier 2014,

Guy GEOFFROY