Guy GeoffroyLa chronique du député Guy GEOFFROY
Vendredi 3 février 2015

"MAIN BASSE SUR LA VILLE"

 

Comme beaucoup d'entre vous certainement, j'ai beaucoup aimé le superbe film de Francesco Rosi.

Et je dois dire que j'ai beaucoup, beaucoup moins apprécié la très pâle et médiocre reprise qu'en ont faite à Sénart, plus de cinquante ans après, nos "amis" socialistes sous la conduite du toujours très doux et très ouvert Manuel Valls.

Car le 5ème acte de la sinistre tragédie s'est joué cette semaine et s'est conclu hier par une réunion invraisemblable de la "Commission Régionale de Coopération Intercommunale"

PETIT RÉSUMÉ DES ÉPISODES PRÉCÉDENTS....

La semaine passée, beaucoup de masques étaient tombés et le Préfet de Région, sur ordre du Premier Ministre, avait tenté de faire passer en force son amendement visant entre autres à accorder la liberté au Val d'Orge et à l'Arpajonnais, occasion rêvée pour faire avaliser, mine de rien, la confiscation de Sénart au profit de la constitution, autour d'Evry, d'un fief à la main de l'hôte de Matignon et de ses amis loçaux, ceci permettant au passage de réduire enfin le "réduit corbeillois".

Et d'autres propositions de modifications acceptées par l'Etat et qui complétaient ce "paquet cadeau"....

Sauf que la vigilance des élus, en particulier des Yvelines, a fait capoter la manœuvre, ce qui n'a pas manqué de provoquer l'ire du représentant du gouvernement....

Et, toute la semaine, chacun a cogité et l'inquiétude est montée d'un cran du côté du pouvoir, nos bienfaiteurs socialistes craignant visiblement que la même coalition, possiblement "aggravée", produise à nouveau le même résultat, entraînant la fureur de tous ceux auxquels moult promesses avaient été faites...

CHANGEMENT DE STRATÉGIE AU DERNIER MOMENT.

Afin de parvenir aux mêmes fins, le gouvernement a décidé d'inverser totalement sa stratégie.

Pas d'amendement "balai" reprenant tout, et rien que, ce que le gouvernement acceptait.

Mais une série d'amendements, dans un ordre soigneusement choisi, au premier rang desquels celui que j'appellerai désormais "l'amendement confiscatoire du Premier Ministre" visant à faire plaisir à l'Ouest pour mieux refuser toute écoute à l'Est.

Donc, pour une fois, c'est à l'Est qu'il n'y a rien de nouveau....

Pour gratiner le tout, une bonne vieille menace à peine voilée comme quoi, si cet amendement n'est pas voté, tous les autres seront refusés, réduisant ainsi à néant les quelques espoirs, ici et là, d'amélioration de son triste sort.

On appelle communément cela " diviser pour mieux régner" !

Et ce qui devait se produire s'est produit : le sort de Sénart étant scellé par la volonté inébranlable du généreux Manuel Valls, les élus de gauche, après avoir feint une fois de plus de défendre notre agglomération, se sont couchés devant les ordres divins de leur mentor, et les autres ont lâché prise pour sauvegarder les maigres espérances qui leur restaient de faire progresser leur cause.

Bien joué, messieurs, mais si cynique et tellement minable !

Ainsi, l'histoire rapportera que c'est un gouvernement socialiste qui a fait exploser l'unité que nous avions patiemment construite à Sénart depuis 20 ans, qui avait permis de faire progresser l'ensemble intercommunal tout en préservant l'identité et la volonté de chaque commune, au delà de toutes les différences politiques.

Ceux dont je fais partie vont continuer à se battre, saisissant chaque menue occasion de provoquer le début de la remise en cause de cette décision inique.

Il faudra probablement pétitionner et descendre dans la rue.

Tout faire pour ne pas se laisser faire !!

Et la première étape de ce combat qui promet d'être acharné sera celle des élections départementales de mars : les sénartais devront en effet se prononcer clairement.

S'ils font le choix d'élire des conseillers départementaux socialistes, c'est qu'ils sont d'accord pour que leur agglomération et leur commune soient dépecées au profit du seul petit intérêt politique d'un homme qui se rêve déjà en locataire de l'Elysée.

Et si, comme j'en suis certain, ils ne veulent pas de cette ineptie, ils le montreront clairement en s'engageant fermement en faveur des candidats de l'UMP et de l'UDI, qui auront été les seuls à ne pas tergiverser, à ne trahir personne et à défendre vigoureusement nos communes et notre "art de vivre" à Sénart.

Car le FN, dans tout cela, fait bien pâle figure ! Il faut dire que quand il s'agit de connaître les réalités du terrain......

Courage ! Tout n'est peut-être pas perdu !

Ce vendredi 13 février 2015,

Guy GEOFFROY