07 mars 2017

Leurs violences en garde à vue les condamnent à la prison

Ambiance tendue, lundi, au tribunal correctionnel de Meaux. Mais c’était sans commune mesure avec celle qui régnait dans les cellules de garde à vue du commissariat de Chelles, jeudi dernier. « C’était un capharnaüm », a décrit la commissaire Lætitia Berkane, présente au procès de trois jeunes de 18 et 19 ans, habitant Chelles et Le Pin, jugés pour transport d’armes, violences, outrages et menaces de mort. Le seul à comparaître dans le box a été condamné à six mois de prison ferme et à la révocation de deux autres mois,... [Lire la suite]